Politique partenariale

L’heure est à l’écoute du milieu socio-économique:

L’adaptation du système éducatif et de recherche de l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers (ENSAM) à Meknès aux besoins de l’économie est devenue plus qu’une nécessité.
L’École est alors appelée à instaurer une véritable synergie avec l’appareil productif, et d’être à l’écoute, en permanence, des besoins des entreprises qui ne cessent d’accroître. Le socle de cette synergie est l’offre d’une formation continue de qualité et d’affronter efficacement les problématiques d’ordre scientifique et technique.

Renforcer le partenariat institutionnel:

L’École est une composante essentielle de l’espace universitaire marocain. En particulier, elle doit maintenir de rapports privilégiés avec les établissements nationaux à vocation similaire. Cela peut se faire à travers l’échange de compétences et d’expériences et l’élaboration de stratégies communes, pour gagner le pari en matière de développement durable.

S’ouvrir d’avantage sur les institutions étrangères:

Une ouverture à l’international exige la pratique d’une recherche de haute qualité, en participant activement aux débats qui préoccupent l’opinion scientifique internationale. Cela ne peut se réaliser que lorsque l’École est impliquée dans des programmes de recherches de grande envergure. Ce réseautage scientifique permet le partage du savoir avec autrui et de drainer de fonds supplémentaires, pour l’amélioration de la qualité et du cadre de vie de la communauté de l’École.

Effectivement, ces défis clés animent des actions effectives en faveur du partenariat. La recherche scientifique est un moteur fondamental de l’École, et représente donc une condition indispensable à la qualité de son enseignement. C’est pourquoi cette école doit conserver la connaissance et accroître ses compétences au service de la région, de la nation et de l’humanité toute entière. Seules la recherche scientifique et une formation de qualité qui feront sa notoriété.

La promotion de la recherche scientifique et technique, son insertion dans des réseaux nationaux et internationaux, son renforcement et sa valorisation constituent les actions de base de la politique scientifique de la nouvelle direction de l’École.

La recherche que l’ENSAM-Meknès souhaite développer est une recherche en connexion forte et permanente avec le tissu socioprofessionnel. Elle doit être toujours à l’écoute des grands enjeux sociétaux et économiques, à travers une contribution conséquente à l’amélioration de la compétitivité des entreprises, au développement de l’innovation scientifique et technologique, et au développement durable. La diversité des talents des chercheurs de l’École doit être en mesure de satisfaire cette demande, en recherchant la meilleure adéquation possible avec les besoins de nos partenaires économiques.

Pour répondre à ces multiples attentes, l’École adopte, depuis quelques temps, une stratégie d’innovation moderne qui est basée sur les concepts du développement durable, en prenant en compte les aspects économiques, sociétaux et environnementaux.

La recherche développée à l’École est une recherche partenariale efficace qui favorise l’éclosion d’idées nouvelles et accroît le niveau des compétences. C’est aussi une voie équilibrée, complémentaire et enrichissante entre la formation des ingénieurs et celle des docteurs.

Consciente de la dimension internationale de la recherche, l’École attache une importance accrue à l’intégration de ses unités de recherche dans la communauté scientifique internationale, et à l’ouverture de ses recherches aux problématiques internationales. Une ouverture réelle à l’international nécessite alors un renforcement du partenariat institutionnel avec les meilleures équipes de recherche de par le monde, et un encouragement des travaux communs à travers la mobilité des chercheurs. Aussi, ces mêmes unités doivent avoir le souci de répondre aux appels d’offres nationaux et internationaux de grande envergure.

En dernier mot, toutes ces aspirations ne peuvent se concrétiser que par un engagement sans relâche, une adhésion inconditionnelle, et une mobilisation sans précédant de notre communauté scientifique.